China Wants You to Forget Ilham Tohti

Source: Human Rights Watch, September 20, 2016

It’s been two years since Ilham Tohti, a well-regarded ethnic Uyghur economist and peaceful critic of the Chinese government, was sentenced to life in prison by the Xinjiang People’s High Court for alleged “separatism” after a grossly unfair trial. Tohti and his family had already endured years of harassment and periods of house arrest by state agents, but in September 2014 Beijing evidently felt it necessary to take him off the grid permanently. Continue reading “China Wants You to Forget Ilham Tohti”

Ilham Tohti's hand written application from his prison disputing the closed-door proceedings. Sticky post

Timeline of Ilham Tohti’s Case

Source: Human Rights Watch, September 15, 2014

Late 2005

Living in Beijing and teaching at Beijing’s Minzu University of China, Ilham Tohti establishes “Uighur Online,” a website published in Chinese and Uighur “to provide Uighurs and Hans with a platform for discussion and exchange.” The website serves as a platform for Uighur social and cultural issues, as well as Chinese policies in Xinjiang. Authorities periodically shut the website down. Continue reading “Timeline of Ilham Tohti’s Case”

Qu’est-ce qu’Ilham Tohti Initiative?

Ilham Tohti Initiative, ITI, est une organisation localisée en Allemagne (Fasanenstr. 79, 85757 Karlsfeld) fondée en l’honneur d’un universitaire ouïghour réputé, injustement emprisonné, le professeur Ilham Tohti. ITI est une entité multinationale ouverte à tous ceux qui, quelles que soient leur nationalité, leur ethnie ou leur religion, poursuivent les idéaux d’Ilham Tohti et partagent sa vision. Elle a pour objectif de promouvoir les idées d’Ilham Tohti et de contribuer à leur réalisation. Continue reading “Qu’est-ce qu’Ilham Tohti Initiative?”

Ilham Tohti 2016 Martin Ennals Award Laureate for Human Rights Defenders

October 11, 2016

The Award is given to Human Rights Defenders who have shown deep commitment and face great personal risk. The aim of the award is to provide protection through international recognition. Strongly supported by the City of Geneva, the Award will be presented on Oct. 11th.

Continue reading “Ilham Tohti 2016 Martin Ennals Award Laureate for Human Rights Defenders”

Ilham Tohti est le lauréat 2016 du Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humains

Source

October 11, 2016

Ilham Tohti a été séléctionné par un jury composé des dix plus grandes organisations pour la défense des droits humains (voir liste ci-dessous). Le Prix est attribué à des défenseur-e-s des droit humains qui se sont illustré-e-s par leur profond engagement dans leur combat contre la violation des droits humains et ce malgré les risques personnels encourus. L’objectif de cette distinction est de mettre en valeur leur travail et de leur offrir une protection à travers une visibilité accrue et une reconnaissance internationale. Activement soutenue par la Ville de Genève, la cérémonie se tiendra le 11 octobre 2016.

Ilham Tohti (Chine) 

Ilham TohtiCélèbre intellectuel ouïghour en Chine, Ilham Tohti a travaillé deux décennies  durant pour favoriser le dialogue et la compréhension entre les Ouïghours et Hans chinois. Il a rejeté le séparatisme et la violence, et a cherché une réconciliation fondée sur le respect de la culture ouïghoure, qui a été soumise à la répression religieuse, culturelle et politique dans la Région autonome ouïghoure du Xinjiang.

En 1994, il commença à écrire sur les problèmes et les abus dans le Xinjiang, ce qui a eu pour conséquence d’être placé sous surveillance de l’Etat. De 1999 à 2003, il a été interdit d’enseignement. Depuis, les autorités ont également rendu impossible toute publication de sa part dans les lieux habituels. En réponse, il se tourna vers Internet afin d’accroître la sensibilisation du public aux différents enjeux économiques, sociaux et aux développements auxquels sont confrontés les Ouïghours. En 2006, il créa Uyghurbiz.net, un site en langue chinoise favorisant le dialogue et la compréhension entre les Ouïghours et les Hans chinois. Au cours de son existence, le site fut fermé à plusieurs reprises et ses différents auteurs harcelés.

En 2009, il a été arrêté pendant plusieurs semaines après avoir publié des informations à propos d’Ouïghours qui ont été arrêté-s-s, tué-s-s ou qui avaient “disparu” pendant et après des manifestations. Dans les années suivantes, il a été régulièrement assigné à résidence, et en 2013, alors qu’il avait l’obligation de prendre un poste en tant que chercheur invité à l’Université d’Indiana aux États-Unis, il a été détenu à l’aéroport et empêché de quitter la Chine.

Le 15 janvier 2014, Ilham Tohti a été reconnu coupable de séparatisme et condamné à l’emprisonnement à vie, après un procès de deux jours. De nombreuses déclarations ont été émises par les gouvernements occidentaux et l’Union européenne condamnant son procès et sa peine. Début 2016, plusieurs centaines d’universitaires ont adressé une pétition aux dirigeants chinois pour sa libération.

Dès sa nomination comme finaliste pour le Prix Martin Ennals plus tôt cette année, sa fille a déclaré: « Mon père Ilham Tohti a utilisé une seule arme dans sa lutte pour les droits fondamentaux des Ouïghours du Xinjiang : les mots ; parlés, écrits, distribués et affichés. C’est tout ce qu’il avait  à sa disposition, et c’est tout ce dont il avait  besoin. Voilà ce que la Chine a trouvé de si menaçant. Une personne comme lui ne mérite pas d’être en prison, ne serait-ce même pour un jour. »

Le Président de la Fondation Martin Ennals, M. Dick Oosting, a déclaré: « La vraie honte de cette situation est que, en éliminant la voix modérée d’Ilham Tohti, le gouvernement chinois jette en fait les bases de l’extrémisme même qu’il dit vouloir empêcher. ».

La principale distinction du mouvement des droits humains. Le Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humains est une collaboration unique entre dix des plus importantes organisations mondiales des droits humains pour protéger les défenseur-e-s dans le monde entier.

Continue reading “Ilham Tohti est le lauréat 2016 du Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humains”