Qu’est-ce qu’Ilham Tohti Initiative?

Ilham Tohti Initiative, ITI, est une organisation localisée en Allemagne (Fasanenstr. 79, 85757 Karlsfeld) fondée en l’honneur d’un universitaire ouïghour réputé, injustement emprisonné, le professeur Ilham Tohti. ITI est une entité multinationale ouverte à tous ceux qui, quelles que soient leur nationalité, leur ethnie ou leur religion, poursuivent les idéaux d’Ilham Tohti et partagent sa vision. Elle a pour objectif de promouvoir les idées d’Ilham Tohti et de contribuer à leur réalisation. Continue reading “Qu’est-ce qu’Ilham Tohti Initiative?”

Ilham Tohti est le lauréat 2016 du Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humains

Source

October 11, 2016

Ilham Tohti a été séléctionné par un jury composé des dix plus grandes organisations pour la défense des droits humains (voir liste ci-dessous). Le Prix est attribué à des défenseur-e-s des droit humains qui se sont illustré-e-s par leur profond engagement dans leur combat contre la violation des droits humains et ce malgré les risques personnels encourus. L’objectif de cette distinction est de mettre en valeur leur travail et de leur offrir une protection à travers une visibilité accrue et une reconnaissance internationale. Activement soutenue par la Ville de Genève, la cérémonie se tiendra le 11 octobre 2016.

Ilham Tohti (Chine) 

Ilham TohtiCélèbre intellectuel ouïghour en Chine, Ilham Tohti a travaillé deux décennies  durant pour favoriser le dialogue et la compréhension entre les Ouïghours et Hans chinois. Il a rejeté le séparatisme et la violence, et a cherché une réconciliation fondée sur le respect de la culture ouïghoure, qui a été soumise à la répression religieuse, culturelle et politique dans la Région autonome ouïghoure du Xinjiang.

En 1994, il commença à écrire sur les problèmes et les abus dans le Xinjiang, ce qui a eu pour conséquence d’être placé sous surveillance de l’Etat. De 1999 à 2003, il a été interdit d’enseignement. Depuis, les autorités ont également rendu impossible toute publication de sa part dans les lieux habituels. En réponse, il se tourna vers Internet afin d’accroître la sensibilisation du public aux différents enjeux économiques, sociaux et aux développements auxquels sont confrontés les Ouïghours. En 2006, il créa Uyghurbiz.net, un site en langue chinoise favorisant le dialogue et la compréhension entre les Ouïghours et les Hans chinois. Au cours de son existence, le site fut fermé à plusieurs reprises et ses différents auteurs harcelés.

En 2009, il a été arrêté pendant plusieurs semaines après avoir publié des informations à propos d’Ouïghours qui ont été arrêté-s-s, tué-s-s ou qui avaient “disparu” pendant et après des manifestations. Dans les années suivantes, il a été régulièrement assigné à résidence, et en 2013, alors qu’il avait l’obligation de prendre un poste en tant que chercheur invité à l’Université d’Indiana aux États-Unis, il a été détenu à l’aéroport et empêché de quitter la Chine.

Le 15 janvier 2014, Ilham Tohti a été reconnu coupable de séparatisme et condamné à l’emprisonnement à vie, après un procès de deux jours. De nombreuses déclarations ont été émises par les gouvernements occidentaux et l’Union européenne condamnant son procès et sa peine. Début 2016, plusieurs centaines d’universitaires ont adressé une pétition aux dirigeants chinois pour sa libération.

Dès sa nomination comme finaliste pour le Prix Martin Ennals plus tôt cette année, sa fille a déclaré: « Mon père Ilham Tohti a utilisé une seule arme dans sa lutte pour les droits fondamentaux des Ouïghours du Xinjiang : les mots ; parlés, écrits, distribués et affichés. C’est tout ce qu’il avait  à sa disposition, et c’est tout ce dont il avait  besoin. Voilà ce que la Chine a trouvé de si menaçant. Une personne comme lui ne mérite pas d’être en prison, ne serait-ce même pour un jour. »

Le Président de la Fondation Martin Ennals, M. Dick Oosting, a déclaré: « La vraie honte de cette situation est que, en éliminant la voix modérée d’Ilham Tohti, le gouvernement chinois jette en fait les bases de l’extrémisme même qu’il dit vouloir empêcher. ».

La principale distinction du mouvement des droits humains. Le Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humains est une collaboration unique entre dix des plus importantes organisations mondiales des droits humains pour protéger les défenseur-e-s dans le monde entier.

Continue reading “Ilham Tohti est le lauréat 2016 du Prix Martin Ennals pour les défenseur-e-s des droits humains”

Donnons le prix Sakharov à un intellectuel ouïghour

Par André Gattolin, sénateur , Marie Holzman, présidente de Solidarité Chine et Noël Mamère, député

Source: Libération, 14 juillet 2016

Depuis le 11 septembre 2001, les Ouïghours sont devenus une cible privilégiée du pouvoir chinois. Ilham Tohti, professeur de l’université Minzu (des ethnies) à Pékin, a été condamné en 2014 à la prison à perpétuité.

Continue reading “Donnons le prix Sakharov à un intellectuel ouïghour”

Qu’est-ce que le Xinjiang, la région dont vient Ilham Tohti?

Source: Publié sur le site du GIS réseau Asie, en avril 2016, sous le titre “Le Xinjiang et la question ouïghoure”
 Vaste comme trois fois la France, le Xinjiang a longtemps été un des principaux carrefours des fameuses routes de la soie. Conquis par la dynastie mandchoue des Qing au milieu du XVIIIe siècle, il se situe à la confluence entre le monde des steppes dans sa partie nord et celui des oasis centrasiatiques dans sa partie sud. Le paysage ethno-religieux qui le caractérise est le fruit des interactions ancestrales entre ces deux mondes, le puissant voisin chinois à l’est et les marges voisines du sous-continent indien au sud.

Continue reading “Qu’est-ce que le Xinjiang, la région dont vient Ilham Tohti?”